Paul Éluard

Da Wikipedia.
Jump to navigation Jump to search
Drapò piemontèis.png Vos an lenga piemontèisa
Për amprende a dovré 'l sistema dle parlà locaj ch'a varda sì.

Poeta e scritor surealista franseis.
Paul Éluard (nòm ver: Eugène Émile Paul Grindel) a l'era nassù a Saint-Denis ai 14 dë dzémber dël 1895 e a l'é mòrt a Charenton-le-Pont ai 18 ëd novémber dël 1952.

Paul Eluard dël 1911

Euvre[modìfica | modifiché la sorgiss]

  • 1913: Premiers poèmes
  • 1916: Le Devoir
  • 1917: Le Devoir et l'Inquiétude
  • 1918: Pour vivre ici
  • 1920: Les Animaux et leurs hommes, les hommes et leurs animaux
  • 1923: L'Amoureuse
  • 1924: La courbe de tes yeux
  • 1924: Mourir de ne pas mourir
  • 1925: Au défaut du silence
  • 1926: La Dame de carreau
  • 1926: Capitale de la douleur
  • 1926: Les Dessous d'une vie ou la Pyramide humaine
  • 1929: L'Amour la Poésie
  • 1930: Ralentir travaux, con André Breton e René Char
  • 1930: À toute épreuve
  • 1930: L'immaculée conception
  • 1932: Défense de savoir
  • 1932: La Vie immédiate
  • 1935: La Rose publique
  • 1935 : Facile
  • 1936 : Les Yeux fertiles
  • 1937: Quelques-uns des mots qui jusqu'ici m'étaient mystérieusement interdits
  • 1938: Les Mains libres, con Man Ray.
  • 1938: Cours naturel
  • 1938: La victoire de Guernica
  • 1939: Donner à voir
  • 1939: Je ne suis pas seul
  • 1941: Le Livre ouvert
  • 1942: Poésie et vérité
  • 1942: Liberté
  • 1943: Avis
  • 1943: Courage
  • 1943: Les Sept poèmes d'amour en guerre
  • 1944: Au rendez-vous allemand
  • 1946: Poésie ininterrompue
  • 1947: Le Cinquième Poème visible
  • 1947: Notre vie
  • 1947: À l'intérieur de la vue
  • 1947: La Courbe de tes yeux
  • 1947: Le temps déborde
  • 1948: Poèmes politiques
  • 1951: Le Phénix
  • 1924: Lettres a Gala 1924-1948, Gallimard, 1984